En direct des ateliers :

 

Saint Just en Chevalet,

 

Matelas Lainetex Ecolatex Bio avec toile 100% coton

Garnissage laine vierge et latex bio.

Couleur : gris intense

Oreillers de lecture 80 x 80 cm 

Modèle en blanc 100% laine

Modèle en toile bordeaux laine et crin de cheval

DSC01073

 

 Sauterelle Beyroux 

Machine pour la confection des couettes et des couvertures en laine.

Matelassage d’une toile de chanvre avec de la laine.

 

DSC01010

 Réception d’un lot de plumesDSC01029

 

DSC01033

 

Intérieur du tambour de la machine pour dépoussiérer le duvet

DSC01069

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nouvelle piqueuse DE 281 pour atelier confection.

DSC01005

 

Oreiller de lecture

Saint Just en Chevalet,

oreiller de lecture couleur
oreiller de lecture couleur

Découvrez nos oreillers de lecture.

Réalisés avec une enveloppe 100% coton et un garnissage 100% laine vierge.

Tailles :  70 x 70 cm, 80 x 80 cm et 90 x 90 cm.

Ils sont disponibles en blanc (pour recouvrir avec une taie d’oreiller), en coutil et en toile de décoration.

Nous pouvons également les réaliser avec vos tissus sur demande.

Une idée cadeau pour les fêtes de Noël !

Prix du 80 x 80 en blanc : 68€

oreiller de lecture en blanc
oreiller de lecture en blanc

 

NOUVEAU dans la GAMME ROYALAINE

Saint Just en Chevalet,image

A partir du 6 janvier 2015, vous pourrez découvrir notre dernière création le Royalaine Saint Louis.

Cet ensemble qui concurrence directement les literies très haut de gamme est un produit véritablement artisanal, composé de matériaux naturels, bio et 100% made in France.

C’est une pièce unique en France et une innovation conceptuelle de la literie qui marquera un tournant vers le confort de demain, la valorisation du savoir-faire et l’excellence de nos matériaux locaux.

La literie évolue. Les attentes se tournent vers le sur-mesure, la durabilité et une recomposition du couchage.

Aujourd’hui, des grandes marques européennes (Anglais, Suédois, Suisse …) prennent une place de plus en plus importante dans ce segment du luxe. Un essai qui a pu réussir pour eux grâce au maintien d’une exigence dans la fabrication, le choix des matériaux et la recherche des grands ensembles à la mode américaine.

Au sein de nos ateliers, nous voulions créer un équivalent pour défendre nos couleurs.

Le Royalaine lancé depuis quelques mois est une réussite. Les retours sont très positifs. Ainsi, nous voulions aller plus loin et étoffer la gamme en proposant le Saint Louis.

Il complète la gamme Royalaine en apportant des nouveaux matériaux, une nouvelle conception, un confort généreux, enveloppant et une suspension de caractère, dynamique et morphologique.

On retrouvera notre laine (sélection spéciale), le crin de cheval, le coton en nappe et de nouveaux matériaux nobles.

Le prix de l’ensemble en 160 x 200 sera très attractif pour ce niveau de qualité. Un déclinaison en couleur sera disponible.

Pour plus de renseignements, vous pouvez nous contacter par téléphone et par courriel.

Nous dévoilerons ce nouveau produit après sa présentation officielle à nos partenaires.

Il fera l’objet de reportages médiatiques sur le Made in France et les savoir-faire artisanaux.

A bientôt,

 

Une nouvelle page de notre histoire.

1919, de retour de la grande guerre, il est nécessaire pour les frères Châtre de régler la succession de leur parent décédés en 1915 et 1916.

Seul Baptiste pourra assister a l’enterrement de sa mère grâce à une permission exceptionnelle tandis que ses frères sont sur le front.

Il arrivera à Saint Just au moment même ou le corps sortait de l’église pour se rendre au cimetière.

Les deux aînés Baptiste et Philibert sont établis depuis longtemps et leur destinée n’est plus sur la commune. Mon arrière-grand père Philippe-Noël est le plus jeune. Il vient tout juste de se marier et il émet la volonté de reprendre les activités familiales.

La grande maison familiale est suffisamment grande et équipée pour être coupée en deux. Deux écuries, deux granges, deux logements, deux moulins, des terres et jardins.

Mon ancêtre héritera de la partie dévolue au cuir, à la laine, de la carderie et de la moitié des terres de la propriété.

Romain bénéficiera de la partie ancienne et de sa maillerie pour installer une scie.

Un armoire sur le balcon et un grillage délimite la frontière entre les deux. Presque rien !

Romain n’a plus de descendant direct et c’est naturellement que notre famille a fait l’acquisition de cette part de notre histoire commune qui était hélas laissée à l’abandon depuis de nombreuses années.

MAISON BATTOIR

Aujourd’hui cette ancienne tannerie achetée pendant la révolution ne fait plus qu’une seule. Elle retrouvera au fil des mois son caractère et sa beauté forézienne avec son long balcon à être (estre) typique de notre région.

 

 

 

 

Au fil des siècles…

Lors de travaux dans nos ateliers, nous sommes tombés sur deux documents qui nous permettent d’éclairer l’histoire de notre entreprise et de notre famille. Le premier est un reçu qui date de 1854 qui solde l’acquisition d’une carde et d’un loup. Ce document permet de dater précisément le loup qui se trouve au grenier et le support de la carde briseuse de la carderie. ACHAT CARDE 1853 Le deuxième document est daté de 1813. C’est une grille tarifaire des peaux, cuirs et huiles de la maison Druet Vial et Gerardot de Paris. tarif peaux 1813 Ces documents complètent nos archives. Nous avons dernièrement mis en conservation un livre de compte qui commence en 1830. Il est très détaillé sur l’activité. Nous avons découvert que durant la période 1830 / 1890, la famille faisait également du tissage et du tricotage.